Recommandations et conseilsRecommandations et conseils

EN 13779: norme pour le confort du climat intérieur

La norme européenne EN 13779 est une directive pour les impératifs de performance pour l’air intérieur. Son objectif est clair : créer un climat intérieur confortable et sain moyennant un coût d’installation et de fonctionnement raisonnable. Pour obtenir une qualité d’air intérieur (QAI) satisfaisante, la norme EN 13779 définit les performances de filtration auxquelles les systèmes doivent répondre. La normalisation tient compte de la qualité de l’air extérieur (QAE) dont on distingue trois niveaux, de QAE 1 (air propre avec impuretés temporaires, comme à la campagne) à QAE 3 (air renfermant de fortes concentrations de gaz et de particules fines en suspension, comme en milieu urbain et industriel).

Recommandations et conseils

La norme EN 13779 définit l’ensemble de particules solides et liquides en suspension dans l’air extérieur. Concernant les particules gazeuses, il s’agit des concentrations de CO2, CO, NO2, SO2 et de substances organiques (VOS). Le tableau 1, indique les seuils et plafonds pour les diverses catégories QAE. L’objectif de filtration correspond à un certain niveau de qualité d’air intérieur (QAI) dont on distingue quatre niveaux : QAI 1 est le niveau le plus propre, QAI 4 est l’air le plus pollué. Le tableau 2 indique la classification QAI en fonction du niveau de CO2, par rapport à l’air extérieur, et le volume par heure et par personne d’air extérieur que l’installation ventile à l’intérieur. Le tableau 3, indique quelles catégories de filtre (M5 à F9) il vous faut selon la norme EN 779:2012 pour obtenir l’QAI voulu en fonction de l’ODA. GF signifie filtre à gaz ou filtre a charbon actif.

Tableau 1 Norme EN 13779 Seuils et plafonds

Rendement du filtre contre pénétration

Quel filtre vous faut-il pour obtenir les performances voulues? Les réponses figurent au tableau 4. Le rendement d’un filtre à air dépend fortement de la quantité de particules fines capturées. Par particules fines (d’une taille en dessous d’un micron), nous entendons les particules d’une taille comprise entre 0,3 et 10 microns. Le degré de pénétration de ces particules dans le filtre est appelé facteur de pénétration. Ce facteur est basé sur la classe F9 (facteur de pénétration 1). Un filtre F7 a une pénétration de 46 %, alors qu’un filtre M5 a une pénétration de 93 %. Le facteur de pénétration est illustré en figure 1 montre quelles particules peuvent être capturées et par quel type de filtre.
Tableau 4 Filtre et performance

Recommandations pour le remplacement des filtres

Concernant le remplacement des filtres à air, on a toujours tendance à penser d’abord à l’aspect financier qui joue effectivement un rôle important. Plusieurs paramètres permettent de déterminer quand un filtre doit être remplacé. Il faut tenir compte par exemple de la pression finale (consommation énergétique), de l’hygiène (prolifération de bactéries et moisissures), et au nombre d’heures de service depuis lequel le filtre fonctionne. Le tableau 5 permet de comparer la résistance de démarrage et la résistance finale pour les filtres des classes M5 à F9, sur la base d’un flux volumique d’air et d’une vitesse identique.

Tableau 5 resistante de demarrage et resistance finale filtres M5 a M9