Les principes de la filtration d’air

Il existe deux types de filtres à air : les filtres pour le traitement des particules et les filtres pour le traitement des molécules. Les deux ont la même fonction, à savoir la réduction de la concentration des polluants contenus dans l’air. Les molécules sont filtrées par adsorption. Le charbon actif présent dans les filtres est capable de filtrer les molécules gazeuses par adsorption. En fonction de l’application visée, on utilisera tel ou tel type de charbon actif.

Quatre façons de capturer les particules

La classe de filtration, la taille des particules et le média filtrant employé permettent de définir la performance du filtre.

Principes de filtration de l'air

 

Effet de tamis

L’effet de tamis est l’effet le plus utilisé par les filtres à air. Son principe est simple : les particules sont d’une taille supérieure à l’espace entre les fibres et sont donc retenues.

Effet d’inertie

On utilise ce principe lorsque la masse des particules est élevée. Les particules arrivent à grande vitesse. Par leur poids, elles heurtent les fibres du filtre au lieu de les contourner et de poursuivre leur trajectoire en suivant le flux d’air.

Effet d’interception

Le fait que les particules exercent une force d’attraction est important pour ce principe de filtration. Les fibres du filtre les plus importantes attirent les particules relativement petites. Une fois interceptées, elles continuent d’adhérer aux fibres du filtre.

Effet de diffusion

Le mouvement des très petites particules est souvent irrégulier. Ce phénomène est appelé mouvement de Brownse. La trajectoire parcourue par les particules peut dépendre de la direction du flux d’air. Il y a de grandes chances que sous l’effet du mouvement de Brownse, les particules entrent en contact avec les fibres du filtre. Les divers effets de filtration peuvent être représentés sur un graphique permettant de visualiser sur quelles tailles de particules chacun des principes de filtration est actif.