Directives pour le montage et la maintenance

Les filtres à air et les systèmes d’aspiration et d’extraction doivent être conçus et posés de telle façon qu’ils puissent être régulièrement inspectés et entretenus. Pour garantir un fonctionnement dans des conditions techniques et d’hygiène optimales, le mieux est de confier l’inspection à du personnel spécialisé interne ou externe. Si vous vous chargez vous-même de l’entretien et de l’inspection, respectez les dispositions prévues par les normes EN 13779, VDI 6022-2 (2006) et VDI 3802 (2002).

Points importants

  • Le premier filtre doit se trouver le plus proche possible de l’admission d’air ou de la chambre de mélange. Dans le cas d’une forte charge de particules, ajouter un filtre supplémentaire avant l’admission d’air.
  • Le deuxième filtre est le dernier élément du traitement de l’air. En cas d’utilisation de ventilateurs avec courroies trapézoïdales, il convient de toujours installer un deuxième filtre.
  • L’espace où il y a les filtres doit être accessible pour faciliter les inspections visuelles et le remplacement des filtres. A partir de 1,3 m, prévoir un éclairage intérieur et à partir de 1,6 m, prévoir un accès par deux côtés (à l’avant et à l’arrière du filtre).
  • Les filtres doivent être posés et changés par le côté air pollué.
  • Garantir l’étanchéité des joints, veiller au respect de la norme EN 1886. Utiliser uniquement des cadres avec joints cellulaires fermés.
  • Le flux d’air dans les filtres doit être uniforme pour prévenir les à-coups de pression et les flux transversaux.
  • Pour les filtres à poches, les poches doivent être mises en position verticale pour éviter l’affaissement et la salissure du fond de l’installation.
  • L’installation doit être pourvue d’un manomètre indiquant les chutes de pressions – donc pas de manomètre à liquide – et d’un compteur horaire.
  • Pour éviter l’affaissement et la prolifération microbiologique, prévoir un équipement contrôlant le taux d’hygrométrie relative (RV). Pour le deuxième filtre, l’hygrométrie doit être < 90 %.
  • Pour les volants thermiques et les filtres, l’air recyclé doit passer par un filtre de la même classe que celui utilisé pour l’admission d’air.
  • La résistance finale du stage de filtration doit être défini en fonction des considérations énergétiques (LCC et LCA) et de la hauteur d’aspiration disponible du ventilateur.
  • Les étages de filtration doivent clairement indiquer les données suivantes :
    – le flux volumique d’air de l’ensemble de l’installation (et pas de chaque filtre)
    – le nombre de filtres
    – la classe des filtres
    – les dimensions des filtres
    – la résistance finale recommandée pour l’ensemble de l’installation (et pas pour chaque filtre)